Répression patronale à l’encontre du Secrétaire Départemental de SUD PTT 13

mardi 3 septembre 2019
par  Sud PTT 13

Communiqué de presse de SUD PTT 13 du 03 septembre 2019.
Depuis quelques mois, SUD PTT est le dernier rempart face à la déferlante des réorganisations et des restructurations au courrier à La Poste ! En 2019, à La Poste les relais politico-répressifs font le sale boulot pour s’immiscer dans les conflits sociaux ! Pour preuve le conflit de 15 mois dans les Hauts-de-Seine a connu l’arrestation du Secrétaire de SUD Poste 92, un dimanche matin à 6 heures, tel un criminel lambda. C’est dans ce contexte que sur notre département la Direction du Courrier alterne arbitraire, autoritarisme et réprime à tout va.

La Poste tente de camoufler incompétence et arrogance derrière une volonté délibérée de criminaliser l’action syndicale et faire ainsi taire nos militant-e-s.
Pour ce faire, rien de tel que de monter une belle cabale en ciblant le Secrétaire Départemental de SUD PTT 13 !
Aujourd’hui, La Poste constitue un dossier disciplinaire contre lui, au motif parce qu’un encadrant s’est senti visé lors d’une prise de parole devant les agents d’un centre courrier qui détient la palme sur le département, en termes d’agressions, tentatives de suicides, taux de précarité et de non remplacement.
La Poste dissimule son incapacité à rétablir une qualité de vie au travail pour ses agents, une qualité de service dû aux usagers, en optant pour la répression et en voulant faire un exemple de notre camarade !
Il suffit de consulter le Bilan Social 2018 du Groupe La Poste pour constater que sur les milliers d’emplois supprimés en 2018 :
 Plus de 80% des démissions à La Poste en 2018 concernent les emplois de Facteurs et de Guichetiers.
 Plus de 90% des licenciements à La Poste en 2018 touchent aussi les emplois de Facteurs et de Guichetiers.
 Plus de 93% des licenciements pour inaptitudes à La Poste en 2018 touchent toujours ces mêmes emplois, + 139 % en deux ans.
 Plus de 73% de départ en période d’essai à La Poste en 2018 concernent, là encore, la même population salariale, + 144 % en deux ans.
En 2018, les violences subies par les Postières et les Postiers par suite des dysfonctionnements internes atteignent des sommets et les Bouches-du-Rhône détiennent, haut la main, un sinistre record.
SUD PTT a toujours défendu les agents aussi bien face aux dérives des réorganisations et des restructurations qui liquident des emplois, aggravent les conditions de travail, que face à la ligne managériale employant l’intimidation, voire la répression pour les plier à leur volonté de casser leurs métiers et leurs missions de Service Public.
En s’attaquant aujourd’hui au Secrétaire Départemental de SUD PTT 13, c’est, en réalité, au fait syndical lui-même et à la défense des agents par nos militant-e-s que la Direction de La Poste s’en prend, dans l’espoir de nous réduire au silence.


Documents joints

Répression patronale à l'encontre du Secrétaire (...)
Répression patronale à l'encontre du Secrétaire (...)

Annonces

Adhésion à Sud PTT

Adhésion

Facebook SUD PTT 13