La remise en cause de la « vente des quartiers » par La Poste suscite de fortes inquiétudes chez les Factrices et les Facteurs !

vendredi 23 octobre 2020
par  Sud PTT 13

Communiqué de presse de Sud APT 13 du 23 octobre 2020.
La « vente des quartiers » date de l’après seconde guerre mondiale. Elle permet aux Factrices, Facteurs de se stabiliser sur un quartier, de ne pas faire des remplacements toute leur carrière, ce qui serait usant et pénible. Elle est aussi un gage de la connaissance des usagers et d’une bonne qualité de service. La Poste, elle même le reconnaît en préambule du texte qui cadre cette norme professionnelle : » Cette procédure (la vente des quartiers) a pour objectif de stabiliser un agent sur un quartier de distribution afin d’améliorer la qualité de service… ».

Cette vente permet aussi de lutter contre l’arbitraire, la Factrice, le Facteur, une fois titulaire ne peut pas être déplacé au gré des manques d’effectifs ou de décisions unilatérales de la hiérarchie.
D’autres formes de « vente » existent dans des entreprises ayant du personnel sortant à l’extérieur et effectuant des circuits réguliers comme les éboueurs.
Pourquoi la remise en cause de la « vente des quartiers » provoque le ras le bol des Factrices et Facteurs !
Profitant de la pandémie du Covid-19, La Poste a multiplié les attaques contre les normes professionnelles, les accords, les régimes de travail (6 changements en 8 mois !). Elle s’est aussi débarrassée des précaires (CDD et intérimaires).
La remise en cause de la notion de titulaire de quartier est la mesure de plus, la mesure de trop. Surcroit de travail et auto remplacement font déjà des ravages dans les services. Les Factrices et les Facteurs ne s’y retrouvent pas, les usagers non plus ! Cela n’ira qu’en empirant.
Toutes ces réorganisations ont un objectif principal, se débarrasser des obligations de Service Public au profit de « nouveaux services » supposés plus rentables. La réorganisation nationale programmée pour 2021 prévoit un plan d’économie massif qui devrait se traduire par une diminution drastique des effectifs.
Ce sont ni aux Factrices, ni aux Facteurs, ni aux usagers de payer la crise sanitaire. Face à ces attaques, la riposte s’organise !

Une journée de grève, un rassemblement et une conférence de presse sont organisés sur le site du Dôme le lundi 26 octobre 2020 à 11 heures.
Le site du Dôme appartient à l’établissement Euro-méditerranée qui dessert le centre ville de Marseille (1er, 2ème, 3ème, 4ème et 14ème arrondissement).
L’établissement est un condensé des mauvaises pratiques Postales du moment : autoritarisme par le prélèvement unilatéral d’une journée de salaire le 14 octobre dernier alors que les agents tenaient une assemblée générale, dissimulation d’un cas de COVID entrainant un droit de retrait le 19 octobre.
C’est pourquoi nous vous invitons sur ce site symbolique de la situation vécue par les Factrices et Facteurs situé au 46 avenue de Saint-Just 13004 Marseille à 11h00 le lundi 26 octobre 2020 pour un rassemblement revendicatif et convivial dans le respect des gestes barrières mais avec la volonté de défendre notre métier et le service que nous devons à nos usagers !


Documents joints

La remise en cause de la « vente des quartiers (...)
La remise en cause de la « vente des quartiers (...)

Annonces

Adhésion à Sud PTT

Adhésion

Facebook SUD PTT 13